Une réflexion au sujet de « Fahr »

  1. Fahr…
    Je me souviens des soirées mystiques et intemporelles passées dans le home studio au fond du jardin, entre le dindon et les oies: suite et fin d’une époque… celle de la béatitude naïve.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>